Marathon rouge sang

Quand les fantômes resurgissent du passé pour planer au-dessus de l’immense foule des coureurs amassés sur les Champs-Élysées, quand l’hémoglobine coule à flot des goulots remplaçant les crus prestigieux servis aux concurrents du marathon du Médoc, quand le sang et les larmes des victimes se mêlent à la sueur des athlètes, alors, vous ne pourrez sans doute plus éviter que la peur se distille d’abord insidieusement en vous, avant que la terreur vous prenne bientôt aux tripes. Que vous caracoliez en tête de course ou que vous soyez largué en queue de peloton, si vous avez le malheur d’avoir été désigné comme proie, vous ne pourrez plus être sûr que d’une chose, c’est qu’il vous faudra courir vite, très vite, de plus en plus vite, pour éviter une rencontre autrement plus dommageable que celle du mur du marathon !

 

L’auteur, Philippe Paillaud est aussi un coureur amateur  devenu en 2007 en Antarctique, le premier Français officiellement membre de ce club qui réunit des sportifs globe-trotters ayant couru au moins un marathon sur chacun des sept continents dont une dizaine de Français. Cadre administratif du Ministère de l’Intérieur en poste à Niort, il est l’auteur de l’ouvrage « Le marathour du monde en sept continents » édité en 2007 aux éditions «Patrimoines et Médias».

15€ TTC